CodaBreak au « Zéro de conduite » Samedi 7 avril : vous y étiez ?

Qu’on ne se connaisse pas, qu’on se connaisse depuis peu ou depuis toujours, peu importe : les codas se reconnaissent toujours ! Signer pour s’entendre dans un lieu bruyant, regarder souvent la bouche de son interlocuteur(ahah!) ou le regarder de manière appuyée, être un peu plus « tactile » quand on s’interpelle, écouter des anecdotes qui résonnent en soi, en rire et/ou en être touché, du blablabla qui s’éternise devant le resto etc…: tout çà naturellement, sans paraître bizarres et sans explications.

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply